Concours National de la Résistance

Jeudi, 06 Juillet 2017 Benoit Save
Imprimer

Après l'effort, le réconfort ou plutôt la récompense.

Suite à la venue deux années de suite de Mme Kolinka rescapée d'Auschwitz et aux maintes discussions engagées lors des premières séances de TPE avec l'ensemble des élèves de Première, il fut convenu que ceux de ES tenteraient le CNR cru 2017.

 Madame Kolinka qu'ils avaient déjà rencontrée l'année précédente les avait beaucoup impressionnés par son récit. Ils avaient fait leurs ses dernières paroles martelées à la fin de sa conférence : "vous êtes mes passeurs de mémoire; personne ne doit jamais oublier à quelle barbarie les hommes sont capables d'adhérer ; il faut témoigner tout au long de votre vie de ce qu'il s'est passé durant la Deuxième Guerre mondiale ;  plus on pensera à nous, les déportés, plus on parlera de nous, plus on éloignera de l'humanité tout risque de revoir une telle horreur.

La préparation ne se fit pas sans efforts, de recherches d'abord puis de méthodologie à utiliser ensuite, sans doute la part la plus rébarbative pour ces élèves qui ont dû, autant que possible, s'approprier des savoirs-faire de terminale.

Jamais découragés et toujours dans la bonne humeur, ils se sont immergés dans le sujet de l'année " la négation de l'homme dans l'univers concentrationnaire nazi".

 Puis le grand jour arriva où ils durent composer durant trois heures sur des documents se rapportant au thème. Sept documents, rien que cela!

Quelques temps plus tard, nous apprenions qu'Hugo était lauréat et sur les 6 devoirs présentés, 3 étaient très proches pour les appréciations ; Alexandre, Tanguy et Cédric avaient aussi particulièrement réussi!

Lors de la remise des prix à la préfecture, Hugo, était le seul à venir d'un petit établissement.

Hugo, avec son fond de timidité avait cependant l’œil pétillant de plaisir et sa grand-mère qui l'avait accompagné n'était pas peu fière de lui.

 

Martine Hourtic