Ensemble Scolaire Le Beau Rameau

 
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Ensemble Scolaire Le Beau Rameau


Notre Dame Bétharram, Sainte Elisabeth Igon, Saint Joseph Montaut

L'ensemble Scolaire Le Beau Rameau

propose un enseignement de qualité

 

dans un lieu d'ouverture et

d'apprentissage de la vie en société.

 



                 Facebook        Instagram             portraits       Bulletin d'informations

Le site d'Igon

une école maternelle et primaire
un lycée d'enseignement général
un lycée professionnel

 Le site de Lestelle

Un nouveau découpage de la journée scolaire qui, sans réduire le volume horaire des cours, concentre les matières fondamentales sur la matinée pour se consacrer à des activités sportives, culturelles, artistiques, d'aumônerie, de soutien et d'approfondissement l'après-midi.
Le collège des activités de Lestelle est reconnu comme un des trois établissements privés français à expérimenter la mise en place des nouveaux rythmes scolaires.

- un internat garçons 

 
LES ACTIVITÉS AU COLLÈGE
 


Les transports pour rejoindre l'établissement (1/2 P et internes) :
 

depuis le côté est du gave, depuis le côté ouest du gave, depuis Lourdes, pour les internes. 

 
 
 
Actualités


 

Club Lecture

Envoyer Imprimer PDF

 Cette année, à l'initiative de deux professeurs de lettres, Mme Lacave et Mme Lim Kee, les adultes de l'établissement volontaires se réunissent une fois par mois pour faire part de leurs découvertes littéraires.
Voici un compte rendu de leur dernière rencontre.

Le troisième rendez-vous du Club Lecture des profs a accueilli un invité spécial le 3 décembre 2018. Un écrivain né en 1958, connu pour ses polars (Ce pays qu’on assassine, Hyenae, Parjures, Beso de la muerte, Trois heures avant l’aube) qui lui ont acquis un lectorat fidèle qui n’a pas manqué d’aller le rencontrer au festival « Un aller-retour dans le noir » à Pau en octobre dernier : il s’agit de Gilles Vincent, venu participer à une table ronde autour de son roman, Dans la douleur du siècle, publié aux éditions In8.

Après une photo devant le Central, lieu emblématique du roman, Gilles Vincent révèle les coulisses de l’écriture du roman. Il le présente comme étant davantage une quête de vérité qu’un polar, mais on ne peut s’empêcher d’y retrouver sa « musique » d’écrivain comme il l’appelle. Un livre qui trouve son origine dans une « douleur » familiale car son grand-père était un déporté revenu émacié et méconnaissable.

 

Dans la douleur du siècle est le récit de l’enquête que mène Samuel, homme d’âge mur, sur les raisons du silence de son père qui a mis une chape de plomb sur le foyer depuis des années. Ce personnage qui n‘a pas tous les codes de notre société se retrouve, à la cinquantaine, à vivre comme un enfant chez une mère étouffante et un père mutique. Comme Gilles Vincent aime les duos et qu’il considère souvent les femmes comme « salvatrices », il va lier Samuel à une femme qui se joindra à cette enquête. Considérant qua la photographie est « symptomatique d’une époque », elle prend une place prépondérante dans cette recherche qui mêle histoire et intimité. Car si les enfants juifs dénoncés aux Allemands et gazés évoquent tout un pan de l’Histoire, ce drame fera écho à l’histoire personnelle de Samuel qui porte des choses qui ne sont pas les siennes.

Il faut savoir que l’auteur a lui-même mené un véritable travail d’enquêteur aux environs de la Croix des Hauteurs à Lestelle-Bétharram et dans les courants du Gave pour écrire cette œuvre qu’il voulait pétrie d’une expérience physique. En effet, il estime que la géographie d’un roman influence les personnages de telle sorte qu’elle n’est pas à choisir légèrement. Arrivé à la Croix des Hauteurs il y a quatre ans, un lieu « en hauteur, isolé en soi, beau », il a eu la révélation de la topographie de son roman.

C’est par ce travail sur les détails, tel une dentellière, en gagnant le pari de maintenir une écriture resserrée, que Gilles Vincent nous propose un roman bouleversant de vérité. Depuis, il a publié Noir Vézère qui pose le postulat de l’art capable de réparer les blessures, entre la Préhistoire et 1919, qui confirme cette mélodie de l’alternance chère à son écriture. Vivement le prochain roman qui évoquera cette fois le désamour et qui sortira en février. Est-ce pour faire un pied de nez à la St Valentin ?

 

 

 

Téléthon

Envoyer Imprimer PDF

 Six jeunes filles de Seconde Esthétique ont répondu présentes pour le Téléthon, en ce 8 décembre 2018. Elles s’étaient donné rendez-vous sur la place du marché, et c’est avec beaucoup d’entrain et de professionnalisme qu’elles ont participé à cette noble cause. Elles ont accueilli les enfants et leurs parents pour des maquillages aussi variés que : princesse, avatar, licorne, papillon, loup, chat, sans oublier l’incontournable spiderman. Un petit garçon est même tombé amoureux de sa maquilleuse !

 

               Après la pause repas, c’est à la caserne des pompiers que les demoiselles ont continué leur activité. Pendant que les enfants étaient entre les mains expertes des jeunes filles, les mamans avaient elles-aussi un petit moment privilégié grâce à la pose de vernis.

Une bien belle journée, fort réussie, sous le signe de la solidarité.

                                                Bravo mesdemoiselles !

 

 

Première journée des langues

Envoyer Imprimer PDF
 

Thanksgiving 2018

Envoyer Imprimer PDF

 Selon la tradition, tous les sixièmes de l’établissement se sont réunis, le quatrième jeudi de novembre, autour de quelques professeurs pour fêter Thanksgiving. Les jeunes filles de seconde esthétique étaient venues les maquiller pour l’occasion. Les collégiens ont exposé leurs dessins et  décoré une très belle table pour le goûter, grâce à de nombreuses réalisations effectuées quelques jours auparavant avec leur professeur d’arts plastiques. Après être passés, en petits groupes, par le salon maquillage, ils ont rejoint la grande salle pour se perfectionner sur l’origine de thanksgiving afin de répondre au quiz qui les attendait au CDI. Vêtus de costumes d’indiens ou de Pilgrim Fathers, ils ont posé pour une photo souvenir et ont savouré un goûter gourmand. L’après-midi s’est terminée par quelques remises de prix : meilleur quiz, meilleur costume, meilleur maquillage, meilleur dessin.

                                                       All’s well that ends well !

 

Saviez-vous que la journée du Black Friday (lendemain de Thanksgiving) est née aux Etats-Unis en 1951 et qu’elle marque traditionnellement le coup d’envoi de la période des achats de fin d’année ?

 

 

Formation des délégués

Envoyer Imprimer PDF

 Pour nos délégués 2018/2019, la formation à cette mission s'est déroulée durant un après-midi au collège et au lycées.

Au programme connaissance des devoirs et des droits, mises en situation, restitution entre eux.

Cette formation doit permettre à ces jeunes d'avoir quelques "outils" pour aider au mieux leurs camarades.

Un moment de partage et d'écoute pour nos 55 délégués de classe.

 

Proverbes béarnais

Envoyer Imprimer PDF

 Dimars passat, los collegians e escolans que s’encontrèn tà un escambi a l’entorn deus arreproèrs biarnés : illustrar cada arreproèr.

Ua mustra qu’ei prevista au CDI puish a l’escòla d’Aigon.

Los collegians qu’ajudèn los escolans dens la causida deus dessenhs.

Un bon moment passat amassa !

 


Mardi dernier, les collégiens et écoliers se sont rencontrés pour un échange autour des proverbes béarnais : illustrer chaque proverbe.

Une exposition est prévue au CDI puis à l’école d’Igon.

Les collégiens ont aidé les écoliers dans le choix de leurs dessins.

Un bon moment passé ensemble !

Quauques arreproèrs / Quelques proverbes :

 

« Aver lo còr pelut »= avoir lo cœur poilu (être courageux)

« Ua poma cada matin qu’aluenha lo medecin » : une pomme chaque matin éloigne le médecin.

« Non sap pas díser tres » = Ne pas savoir dire trois = être indécis

 

 

 

CROSS 2018

Envoyer Imprimer PDF

 Cette année, le cross de l'ensemble scolaire du Beau Rameau qui réunissait comme à l'accoutumée près de 400 élèves du CM1 à la terminale, s'est déroulé sous le soleil et dans la bonne humeur.

Merci au team BASC pour l'organisation et l'animation, et à tous les élèves pour leur implication.

Ci-dessous, les podiums.



 Course CM1 et CM2 Filles

  • 1 : Emie Dupouts
  • 2 : Fanny Jérusalem
  • 3 : Juliette Bonnecaze-Debat

Course CM1 et CM2 Garçons

  • 1 : Baptiste Monrepos
  • 2 : Fabio Gimenez
  • 3 : Samuel Requier
  

Course 6ème Filles

  • 1 : Déborah Bluteau
  • 2 : Hortance Boverie Soudar
  • 3 : Laura Peley

Course 6ème Garçons

  • 1 : Max Vigreux
  • 2 : Dylan Breton
  • 3 : Théo Laguerre-Basse
  

 Course 5ème Filles

  • 1 : Amaïa Dhelemme
  • 2 : Alicia Monrepos
  • 3 : Naïs Desimpelaere

Course 5ème Garçons

  • 1 : Sullyan Capelle
  • 2 : Ylian Trescazes
  • 3 : Jules Mouliat-Pelat
  
 Course 4ème Filles
  • 1 : Emma Galharague
  • 1 : Chloé Dupouts
  • 3 : Enola Beaupin

Course 4ème Garçons

  • 1 : Ludovic Pouyoune
  • 2 : Enzo Camblong
  • 3 : Sayri Juarez-Messina
  
 Course 3ème Filles
  • 1 : Chloé Moulia-Pelat
  • 2 : Emilie Camarou-Labadet
  • 3 : Manuela Marsan

Course 3ème Garçons

  • 1 : Arnaud Trescazes
  • 2 : Pierre Saivres
  • 3 : Benjamin Azam
  
 Course 2de / CAP1 Filles
  • 1 : Anissa El Allaoui
  • 2 : Léa Clercq
  • 3 : Clara Champagne

Course 2de / CAP1 Garçons

  • 1 : Lucas Desage
  • 2 : Thomas Amprimo
  • 3 : Quentin Alias
  
 Course 1ère / CAP2 Filles
  • 1 : Aëla Reau
  • 2 : Constance Missonnier
  • 3 : Célia Montero

Course 1ère / CAP2 Garçons

  • 1 : Pablo Loyer
  • 2 : Florian Piloy
  • 3 : Loïs Dubois
  
 Course Tale Filles
  • 1 : Barbara Bluteau
  • 2 : Mathilde Miqueu
  • 3 : Camille Larrère

Course Tale Garçons

  • 1 : Jérémie De Laître
  • 2 : Joël Lapeyre
  • 3 : Louis Gautré

 

 

Art Pariétal

Envoyer Imprimer PDF

 Lors d'un projet mêlant les cours d'Histoire et d'Arts Plastiques, les élèves de sixième SEGPA du beau rameau se sont lancés dans les peintures rupestres.

Le résultat que vous pouvez voir ci-dessous a été obtenu avec les pigments utilisés par nos ancêtres !

 

Election des délégués

Envoyer Imprimer PDF

Cette semaine, les élèves du secondaire de l'ensemble scolaire élisent leurs délégués après une semaine de campagne électorale.

Grâce aux mairies de Lestelle et d'Igon (qui ont à nouveau prêté les urnes et isoloirs) et aux professeurs principaux qui ont organisé l'élection dans chaque classe, les élèves ont pu désigner ceux qui les représenteront aux conseils et dans la vie de l'établissement.

 

 
  
 

Une fois de plus, l'Isarce a été vaincu par nos terminales

Envoyer Imprimer PDF

Voilà ! C’est exactement ainsi qu’on les espère, nos lycéens : volontaires, audacieux, conquérants, n’ayant pas peur de se dépasser et en même temps souriants, solidaires, respectueux et ouverts aux autres qu’ils soient camarades de classe ou d’une autre filière, qu’ils soient enseignants.

Et voilà comment nous les avons découverts, nous les profs, ces jeunes montagnards d’un jour !
Pourtant la partie n’était pas gagnée : 1000 mètres de dénivelé du collège de Lestelle au plateau de l’Isarce ; voilà ce qu’a proposé Florent Pomes-Bordedebat, leur professeur et d’EPS, aux 3 classes de terminale.

Apprendre à se connaître, pour se donner confiance en des possibilités méconnues, pour ne pas passer à côté de jolies rencontres, pour « s’apprivoiser et créer des liens », dirait le Renard au Petit Prince.
Bien sûr, quelques terminales ne sont pas venus mais tous ceux et celles, qui ont joué le jeu en acceptant le pari, ont été à la hauteur. Malgré l’altitude, les chemins boueux – très boueux, certains y ont laissé leurs chaussures ! – les escarpements, le balisage parfois lacunaire, les chutes lors de la descente, mais aussi le doute, les larmes, aucun n’a renoncé, n’a capitulé et baissé les bras.

Nous avons eu droit aux rires, bavardages, cris de victoire et soupirs de soulagement, des paroles de fierté aussi : « J’ai monté l’Isarce ! »
D’aucuns diraient : « Bof ! L’Isarce, 1000 mètres, ce n’est rien ! » A ceux-là je répondrais : « Chaque difficulté surmontée, quel que soit son degré, est une bataille de gagnée et de confiance en soi emmagasinée ! »


Alors Bravo à nous tous ; que cette si belle journée soit le début d’une année scolaire studieuse et conviviale.

Et que les absents s’accrochent prestement aux wagons !

 

N. Milhe

Cliquez sur ce lien pour la vidéo

 

 
Page 1 de 24
section montagne

Agenda

<<  Janvier 2018  >>
 Lu  Ma  Me  Je  Ve  Sa  Di 
  1  2  3  4  5  6  7
  8  91011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Blogues

En ligne

Nous avons 113 invités en ligne

Auteur